Stressé(e) avant un examen ? Sophrologie vs Shiatsu

Mai, juin, époque clé des examens pour les lycéens et les étudiants. Le stress et l’anxiété sont dans leur période faste ! Alors, comment faire en sorte de rester concentrés dans ses révisions ? Comment gérer ses émotions et faire en sorte de réussir ses examens (en tout cas de mettre toutes ses chances de son côté) ? En résumé, comment faire en sorte de ne pas être asphyxié ou paralysé par le stress et les angoisses du moment ?

La sophrologie et le shiatsu sont parmi les 2 méthodes les plus efficaces pour surmonter ces épreuves. La sophrologie va aider à vous recentrer. Elle va vous accompagner avec la pratique d’exercices simples de respiration. La sophrologie va augmenter votre concentration et votre mémoire en additionnant exercices respiratoires et visualisations (images mentales). Le shiatsu va vous aider à lâcher prise, va dénouer vos tensions musculaires et nerveuses. La shiatsu va vous détendre profondément (meilleur sommeil, appétit, régulation des émotions…). Il va vous dynamiser et limiter votre fatigue générale.

Laissez un commentaire

Que valent les médecines douces ?

familleHoméopathie, acupuncture, ostéopathie, shiatsu, sophrologie, hypnologie, phytothérapie…les thérapies douces ou complémentaires sont en plein essor. Le magazine Famille Chrétienne dévoile dans son dossier santé de mai 2015 une enquête sur les médecines douces. Celles-ci seraient perçues aux yeux des Français comme plus humaine et plus naturelle.

Les séances telles que l’acupuncture ou le shiatsu aident souvent à mieux supporter les traitements conventionnés voire de les rendre plus performants. C’est sans doute pour cela que les médecines alternatives complémentaires (MAC) sont étudiées, de plus en plus au sein des chaires universitaires de recherche.

Plusieurs aspects sont aujourd’hui reconnus car des preuves grandissantes manifestes émergent. Par exemple, il arrive que la médecine naturelle offre des solutions là où la médecine moderne ne sait pas répondre (en en tout cas proposer) ; on peut cite le périmètre des traitements des allergies et des intolérances.

Enfin, la grande composante des MAC est bien entendu son action formidable dans le domaine de la prévention. L’approche privilégiée est une approche globale de la santé mais aussi personnalisée. On étudie le terrain, qui est une notion capitale favorisé par diverses données : alimentation, sommeil, ambiance de travail, hygiène de vie…

Laissez un commentaire

Une thérapie douce peut-elle améliorer notre santé?

Voici un teaser vidéo sur le thème des thérapies douces et la mise en avant toute particulière du shiatsu. Retrouvez toutes les émissions animées par des professionnels du bien-être (nutrition, sophrologie, shiatsu, etc…). Sur cette vidéo, sont présents sur le plateau Carole Serrat et Michel Odoul. A voir et revoir sur Ma Chaine Sport Bien-être.


Une thérapie telle que le shiatsu peut-elle améliorer la santé? http://www.mcsbienetre.fr

Laissez un commentaire

Formation en shiatsu à Poitiers

Et pourquoi pas effectuer une formation en shiatsu ? Avant de pratiquer, il faut d’abord se former. Pratiquer le shiatsu c’est choisir l’étude d’un art de santé, d’un mode de vie, d’une hygiène de vie. Descendant des arts martiaux et du Kampo, le shiatsu  a été créé au Japon à partir de la médecine traditionnelle chinoise (amma) et des massages occidentaux. Le shiatsu, au delà des techniques nombreuses et variées, a été érigé en véritable art permettant de dénouer les tensions psychiques et physiques. Mais pas seulement car le shiatsu s’appuie sur la biomécanique c’est à dire l’anatomie humaine et sur l’énergétique c’est à dire la circulation du Ki à travers les méridiens usités dans l’acupuncture. Le shiatsu est une voie formidable permettant de s’améliorer grâce à l’apprentissage de techniques corporelles précises et à l’acquisition d’un meilleur ressenti corporel personnel.

Des formations en shiatsu sont proposées à Poitiers, et s’adressent à différents publics des particuliers débutants aux enseignants de yoga, qi gong, professeurs d’éducation physique, de boxe, de gymnastique jusqu’aux esthéticiennes, coiffeuses et masseurs en soins spa et thalassothérapies … Faire du shiatsu permet d’agrandir son champ de compétences et de créer une vraie valeur ajoutée pédagogique, dans son rapport à soi et à l’autre.

Pour en savoir plus sur les formations en shiatsu à Poitiers, rendez-vous sur le site de l’association Poitou Shiatsu, cliquez-ici

Laissez un commentaire

La diététique énergétique chinoise

Entre régimes protéiniques et publicités sur la minceur noyés par des slogans tels que « mangez 5 fruits et légumes par jour » ou « le Bio c’est bon pour la santé » sans oublier « les produits laitiers sont vos amis pour la vie ». Comment s’y retrouver ? Comment faire en sorte de manger à sa faim mais de façon saine et surtout durable permettant de garder son juste poids. Comment faire en sorte de se faire plaisir et faire du « bien » à notre corps. En fait, chacun a son angle de vue sur le sujet. Entre mangeurs bio, macrobiotiques et spécialistes de la malbouffe, entre végétariens, végétaliens et  mangeurs de viande, l’approche humaine sur le sujet de la nourriture et de l’alimentation en général, est réellement plurielle. La diététique énergétique chinoise a pour sa part une approche très intéressante car simple, originale et efficace.

Simple, car elle ne prend pas en otage, comme d’autre méthodes, l’individu en le cadrant (frustrant?) dans la prise de produits bizarres et strictes telles les barres chocolatées d’une même marque. La diététique chinoise se base sur des principes de bon sens : se faire plaisir et se soigner par l’alimentation.

Originale, car elle s’appuie sur des notions différentes des méthodes qui comptent tout, les lipides, les protéines, les glucides, le sodium (attention il ne faut pas manger plus de 5g de sel par jour). La diététique énergétique nous parle de poésie pragmatique, des modes de cuisson, des visuels, des saveurs.

Efficace, car elle a un retour sur expérience de plusieurs milliers d’années sur ce que l’on nomme les alicaments. Car il existe un lien entre ce que l’on mange et l’état de santé d’une personne.

Laissez un commentaire

L’homme de demain

Innovation médicale et médecine holistique : acupuncture, shiatsu

Virginie Tournay, biologiste et chercheure en science politique au CNRS, développe un article dans le magazine Sciences Humaines n°38, intitulé L’homme de demain vaudra-t-il 3 milliards ?Le domaine des innovations médicales semblent ouvrir des perspectives grandioses sur la capacité de réparer le corps humain. L’auteur met en exergue certaines promesses de mieux-être « vendues » par la médecine innovante et qui nous amène vers l’homme cyborg et ses contradictions comme le fait de ne pas arriver à endiguer certaines maladies telles le cancer, pourtant connues depuis longtemps. En parallèle, les approches holistiques et les bienfaits obtenus par l’acupuncture et le shiatsu sont notifiées.

Laissez un commentaire

Arrêter de fumer, la méthode qui marche !

On entend souvent dire qu’arrêter de fumer est l’une des choses les plus difficile à faire. Pourtant si on emploie la bonne méthodologie, arrêter de fumer c’est plutôt facile en fait. Motivation, envie, organisation, désintoxication, méthode utilisée, tout doit être analysé au peigne fin afin d’adopter la stratégie gagnante. Si l’on opte pour une méthode conventionnelle, il sera bon pour un fumeur de s’orienter vers la médecine et la pharmacopée conventionnelle. Il est vrai que pour un « gros » fumeur, une aide médicamenteuse peut s’avérer utile. Mais si l’on préfère une méthode durable, plus douce, plus respectueuse de son corps en quelque sorte, l’orientation vers des médecines alternatives, dites « douces » sera également efficiente. Dans les 2 cas, un accompagnement est toujours bon à envisager. C’est pourquoi le cabinet de thérapies douces SoShiatsu situé à Poitiers propose une démarche personnalisée avec l’emploi de techniques alternatives telles que l’hypnologie, la sophrologie ou le shiatsu. Ces disciplines ont fait leur preuve en terme d’efficacité. Vous en avez marre des odeurs de fumée froide désagréables, vous en avez marre de dépenser votre argent inutilement, vous en avez marre de ne plus sentir réellement, vous en avez marre de ne plus respirer pleinement, vous voulez arrêter de fumer alors c’est le moment de passer à l’action !

Laissez un commentaire

Les médecines douces, alternatives aux méthodes conventionnelles

Dans l’actualité de l’orientation et de l’emploi étudiant Studyrama consacre un article à l’essor actuel des médecines douces. Après l’acupuncture et l’homéopathie, les Français élargissent leur champ d’expérimentation en termes de détente et de soins préventifs. De plus en plus de personnes s’orientent vers ces médecine alternatives pour calmer leur stress, arrêter de fumer ou combattre leurs maladies bénignes. Parmi ces techniques dites « douces », Studyrama met en avant les 2 méthodes de relaxation employées dans le Cabinet de thérapies douces SoShiatsu situé à Poitiers  : la sophrologie et le shiatsu.

La kinésiologie (méthode holistique qui permet de tester et de corriger les déséquilibres de l’organisme) et la réflexologie (méthode issue de la médecine chinoise qui consiste à exercer une pression sur des points réflexes situés dans les pieds qui comporte chacun plus de 7 000 terminaisons nerveuses, ou les mains ou le visage) complètent la liste.

Laissez un commentaire

S’administrer son shiatsu

Au delà de son efficacité globale, l’une des forces du shiatsu est qu’elle regroupe des techniques de pression que l’on peut réaliser sur un receveur mais aussi sur soi-même. Appelé self-shiatsu ou auto-shiatsu ou shiatsu auto-administré, ces techniques permettent d’utiliser son propre corps et de détecter par la pratique (quotidienne) quelles sont les parties de son corps en bon état, quelles sont celles qui ont besoin d’attention, comment traiter les parties malades, comment empêcher le développement de la maladie et comment instaurer un programme de santé qui est fait pour soi et par soi. Il est particulièrement important d’encourager les enfants à effectuer chaque jour des exercices de shiatsu ce qui améliorera leur physique et à gagner une plus grande force pendant la période de croissance.

Laissez un commentaire

Je suis hyper anxieux(se)

couv-etudiant

Dans le numéro 384 du magazine l’Etudiant, le Shiatsu est mis à l’honneur parmi les techniques efficaces permettant aux lycéens et aux étudiants de mieux gérer leurs tensions. L’article débute par les notions d’estomac noué, d’ongles rongés, d’insomnie ou encore par le fait de se faire une montagne pour rien ! L’argumentaire est étayé d’une liste de conseils afin de diminuer la tension. Les remèdes passent par l’organisation et l’anticipation puis par la pratique de séances de relaxation, de respiration et de méditation. Il ne reste plus qu’à choisir parmi ces méthodes : le Yoga qui vient d’Inde, le Qi Gong qui vient de Chine, la Sophrologie qui vient d’Europe ou le Shiatsu qui vient du Japon…

Laissez un commentaire

N’attendez pas de tomber malade !

Voici 2015 qui sera pour celles et ceux qui le désirent profondément une année faste en tout point. La Chine va bientôt fêter cette nouvelle année de la Chèvre de Bois. Mais nous sommes encore en hiver, l’énergie des Reins est particulièrement sollicitée. Il est profitable d’avoir une bonne énergie pour affronter cette saison et aussi de stocker l’énergie nécessaire pour les saisons à venir. Avant d’être malade (et oui les rhumes, rhinites, pharyngites, bronchites, gastro-entérites et autres grippes sont sur le devant de la scène en cette période!), pensez à vous reposer, évitez les excès de sport, câlinez votre sommeil, dégustez des marrons, des châtaignes, des pistaches et des noix non salées, buvez des soupes, des bouillons, des thés chauds, réchauffez votre dos régulièrement en le frottant avec vos mains, et n’oubliez pas de vous couvrir avec les accessoires adéquats (bonnet, écharpe, gants).

Laissez un commentaire

L’acupuncture sans aiguille !

La digitopuncture, aussi appelée acupressure ou acupuncture manuelle, applique les même principes que l’acupuncture, mais sans les aiguilles… Ainsi le thérapeute agit sur la circulation énergétique et rétablit l’équilibre en apportant un bien-être général en stimulant certains points sur le corps, avec les doigts. C’est un travail sur les méridiens visant à rétablir les déséquilibre énergétiques de l’homme. La digitopuncture consiste à effectuer des mouvements de pression avec les doigts le long des circuits nerveux afin de stimuler globalement le corps et les organes qui peuvent être fatigués. Une séance de digitopuncture sert plutôt en prévention mais elle peut aussi avoir un rôle curatif en tonifiant ou dispersant l’énergie du système ciblé.

 

 

Laissez un commentaire

Soin de découverte Shiatsu

Vous n’avez pas encore essayé la méthode japonaise corporelle de shiatsu ? Offrez-vous un soin découverte shiatsu sur fauteuil ergonomique. Ce soin découverte constitue une première approche en douceur ; il permet une détente et une dynamisation générale du dos, de la nuque, des bras et des mains. Offrez-vous ce cadeau shiatsu à votre corps, le soin dure 20 minutes et coûte 20 euros, alors n’hésitez plus, rendez-vous sur la page contact…

Laissez un commentaire

Shiatsu et Yoga

Atelier Yoga et Shiatsu « Découverte » le 05 juillet 2014 à la Maison des Projets à Buxerolles (animé par Virginie, Professeur de Yoga, et, Antoine, Praticien Shiatsu).

L’atelier (durée de 14h à 17h30, tarif 40 euros) portera sur les thèmes suivants :
– Travail énergétique axé sur les méridiens d’acupuncture
– Travail de postures Yoga (Shavasana…)
– Exercices respiratoires
– Etirements ostéo articulaires
– Renforcement des tendons
– Assouplissements musculo squelettique
– Amélioration du système circulatoire

Laissez un commentaire

Les effets du shiatsu

Vous ne connaissez pas le shiatsu, à quoi peut-il servir ? Je vous invite à regarder cette petite animation (merci à Daniel !)

Les effets du shiatsu sont nombreux ^^ mal au dos, migraines, jambes lourdes, tendinites, problèmes articulaires, tensions musculaires, contractions, crispations, fatigue générale, mal au ventre…

 

 

Laissez un commentaire

La moxibustion

La moxibustion fait partie de l’arsenal thérapeutique traditionnel de la médecine chinoise. La moxibustion est enseignée au même titre que l’acupuncture dans les facultés de médecine en Chine.

Dans le cursus des écoles de médecine chinoise jumelées aux universités chinoises, il est indiqué un ordre décroissant dans la puissance de traitement :

1. pharmacopée (la faculté de Pékin propose une dizaine de cours de pharmacopée pour un seul d’acupuncture/moxibustion)
2. acupuncture et moxibustion « piquer et chauffer au moxa »
3. massage « pousser et attraper »

La moxibustion est une méthode qui utilise le plus souvent pour chauffer les points un bâton d’armoise (herbe chinoise à lente combustion « Artemisia annua ») appelé « moxa ». En médecine traditionnelle chinoise, on l’enseigne conjointement à l’acupuncture et on emploie comme expression consacrée, acupuncture-moxibustion. Certains thérapeutes pensent pouvoir produire des effets similaires grâce à un système de ventouses et de massages.

Laissez un commentaire

L’acupuncture

L’acupuncture est l’une des grandes branches de la médecine traditionnelle chinoise, basée sur l’implantation et la manipulation de fines aiguilles en divers points du corps à des fins thérapeutiques. Les points d’acupuncture sont regroupés en plusieurs ensembles appelés méridiens. Ces points sont reliés entre eux de manière non linéaire, contrairement aux représentations schématiques.

Les méridiens principaux sont au nombre de 12 et sont chacun associés à un organe et viscère (poumons, cour, foie, vésicule biliaire, gros intestin…). Ils débutent ou se terminent à l’extrémité d’un doigt ou d’un orteil. Conformément au cours d’un fleuve, dont ils sont la correspondance sur le corps, ils grossissent depuis leur source (extrémité d’un doigt) vers le centre du corps. Ils disposent de nombreux affluents, ou méridiens secondaires, et nourrissent de leur énergie la chair, les muscles, les organes internes et la totalité du corps. Il existe 8 autres méridiens dits « extraordinaires » qui contrôlent l’activité des méridiens principaux, dont ils empruntent une partie du trajet et auxquels ils assurent certaines connexions. Ils ne sont pas directement reliés aux organes et entrailles et n’ont pas la structure et les ramifications des méridiens principaux.

Laissez un commentaire

Les techniques thérapeutiques de l’Asie

Le Japon et la Chine nous apportent tout un éventail extraordinaire de techniques thérapeutiques. L’Asie a développé au fil de l’histoire des méthodes naturelles et efficaces pour gérer les déséquilibres vécus par l’homme ; pour son mieux-être, ces disciplines ont pour objectif commun : soulager, détendre, relaxer, apaiser, renforcer l’organisme.

On peut citer parmi ces médecines alternatives et complémentaires : l’acupuncture, la moxibustion, le shiatsu (technique corporelle japonaise basée principalement sur la pression des doigts), le massage (origine venant de l’Occident) et l’amma (technique corporelle venant de la Chine).

Laissez un commentaire

Se nourrir pour se soigner

La diététique énergétique chinoise n’est pas, comme on peut l’entendre (trop) souvent dans les médias français et étrangers, focalisée sur l’obsession d’une diététique du « paraître », celle d’une forme de régime dont l’objectif unique est de maigrir ou parfois de grossir.

La diététique du juste milieu ce n’est pas un régime où l’on doit calculer et mesurer des quantités de solides et de liquides à longueur de temps et à chaque repas.

La diététique du juste milieu c’est simplement le fait de mieux manger, tourné autour d’un mode sans doute plus intelligent d’une alimentation pertinente, efficace et pérenne.

L’idée de l’alimentation est simple : mélanger les saveurs, diversifier les nutriments (consistance, température notamment) avec une approche globale stimulés par le plaisir et par le bon sens. En terme d’alimentation, l’Asie nous (ré)apprend un chose très judicieuse : l’homme peut se soigner en mangeant.

Laissez un commentaire

Massage bien-être

Quoi de plus agréable qu’un bon massage pour se détendre ? Oui, mais c’est quoi un massage ? Et pour quelle technique de massage opter ? Le massage est l’application d’un ensemble de techniques manuelles qui visent le mieux-être des personnes grâce à l’exécution de mouvements des mains sur le corps. Cette thérapie agit entre autres sur la peau, les muscles, les tendons, les ligaments et le squelette, et, vise à améliorer la santé sur les plans physique que psychique. Le terme massage ou massothérapie englobe un ensemble de techniques qui, malgré leurs différences philosophiques et d’applications, partagent un certain nombre de principes et de méthodes ayant pour objectif de favoriser la détente (musculaire et nerveuse), la circulation sanguine et lymphatique, l’assimilation et la digestion des aliments, l’élimination des toxines, le fonctionnement des organes vitaux et l’éveil psycho-corporel.

Le massage peut prendre plusieurs formes :

– corporelles avec huiles
(ex. thaïlandais, suédois, californien…),

– corporelles sans huiles (ex.: kinésithérapie)

– énergétiques (ex.: shiatsu, Amma).

Il peut se réaliser sur différentes parties du corps : on peut se faire masser le ventre, les jambes, le crâne, le dos, les pieds, les mains…

Il existe une multitude de techniques de massage (bien-être, énergisant, relaxant) :

L’effleurage : c’est la première manœuvre d’un massage ; elle consiste en une prise de contact entre le masseur et le massé, et prépare le corps aux techniques suivantes. Elle peut aussi conclure un massage en douceur. On peut la pratiquer avec la pulpe des doigts puis les paumes bien à plat, en glissant sur la peau dans une direction choisie en épousant la masse musculaire. La pression exercée doit être faible et constante, la vitesse d’exécution, lente.

Le pétrissage : cette technique profonde vise à redonner de la souplesse à la peau et à détendre les muscles. On la pratique sur les parties larges et charnues du corps, mains à plat et pouces écartés, en malaxant un pli de peau. On pétrit la masse musculaire en faisant travailler les mains en alternance en tirant vers soi avec une main et en poussant avec l’autre dans la direction opposée. On déplace ensuite les mains pour couvrir une autre zone. La pression exercée doit être importante, mais pas douloureuse.

La pression glissée : c’est la manœuvre la plus utilisée dans les massages : exercée des pieds vers la tête, elle améliore la circulation du retour veineux, chasse les toxines des muscles, oxygène les tissus et détend. Elle se réalise comme l’effleurage, avec une pression plus soutenue. Les mains enveloppant totalement la zone massée, faites rouler vos pouces perpendiculairement aux fibres musculaires. On peut varier la vitesse d’exécution en fonction de l’effet souhaité : plus c’est rapide, plus c’est dynamisant.

La pression profonde : elle confronte le massé à ses tensions profondes. Ainsi, certaines méthodes de digitopuncture (réflexologie, shiatsu…) visent, par l’exercice d’une pression sur les points d’acupuncture, à influer de façon bénéfique sur les tissus ou les organes coordonnés à ces points. Pratiquer. Ce massage suppose que vous repériez d’abord les petits nœuds perceptibles au toucher et sensibles à la pression. Une fois chose faite, comprimez-les avec l’index ou le majeur contre l’os qui se trouve en dessous. En cas d’apparition d’une douleur, maintenez quand même la pression quelques secondes, relâchez puis recommencez en augmentant légèrement la pression.

Le palper rouler : c’est une manœuvre de référence en esthétique, elle vise, en stimulant les adipocytes, en relançant les échanges cutanés et en améliorant la micro circulation locale, à lutter contre la cellulite. On peut pratiquer sur les zones concernées (fesses, cuisses, ventre), en prenant un pli de peau entre vos pouces, index et majeurs, puis on fait rouler la peau en déplaçant les pouces dans la direction choisie. On effectue cette manœuvre lentement sans faire mal. Pour davantage d’efficacité, on essaie de suivre des pressions glissées.

La percussion : c’est une manœuvre dynamique qui vise à améliorer la circulation sanguine et à tonifier les tissus. La pratique se fait poings fermés à 4-5 cm du corps, on relâche les poignets puis on martèle les zones charnues, d’un mouvement lent mais assuré. On rebondit sur la peau, en cadence, jusqu’à entendre des petits bruits sourds. Ce geste peut être pratiqué avec les mains légèrement incurvées ou avec le tranchant des mains.

Laissez un commentaire