Le miroir du manger et du boire pour nourrir la vie

Estampe de la digestion

Estampe de la digestion

Inshoku yôkô kagami (miroir du boire et du manger pour nourrir la vie) est une estampe attribuée à UTAGAWA KUNISADA (1786-1865). Celle-ci est la version consacrée à l’homme (il en existe une autre consacrée à la femme). Cette estampe essaie de représenter les conceptions anatomo-physiologiques de la digestion formulés par la médecine sino-japonaise classique. Au bas de l’œsophage, un gardien indique un premier contrôle du bol alimentaire. Il ravitaille un foie à cinq lobes situé à gauche. De là, les souffles de « l’eau et des grains » passent de la rate, paradoxalement placée à droite et enveloppée dans la même membrane que l’estomac. Le bol alimentaire ayant traversé l’intestin grêle se divise en deux parties vers la jonction iléo-coecale. La partie liquide s’écoule par un conduit directement dans la vessie teintée en gris et placée à droite. Elle est fermée par une porte. La partie solide transite dans le gros intestin dont six circonvolutions sont représentées. Elle est arrêtée par une double porte qui sépare l’organisme du monde extérieur (anus). Les poumons qui sont teintés de blanc comme l’intestin, ont huit lobes dont les fonctions sont suggérées par de petits personnages agitant des éventails. Le coeur est uni par quatre canaux aux poumons, à la rate, au foie et aux reins dont la fonction est génitale. Le canal noir reliant le rein au cloaque est moins l’uretère que le canal déférent. A propos des couleurs traditionnelles, on peut noter le bleu pour le foie et la vésicule biliaire, le jaune pour la rate et l’estomac, le noir pour les reins, le blanc pour les poumons et le colon et le rouge pour le coeur et l’intestin grêle. Article extrait du livre « La médecine japonaise – des origines à nos jours » Rédigé par Pierre HUARD (Professeur à la Faculté de Médecine Cochin Port-Royal), Zensetsou OHYA (Chef de service à l’Hôpital de Kyoto, Directeur de la Société Japonaise d’Histoire de la Médecine), Ming WONG (Chargé de Recherche au CNRS). Exemplaire 2842/5000 octobre 1974