Pratiquez le Karaté Sophrologique

Le Karaté Sophrologique est un sport médical inventé par Docteur Jean-Paul GUYONNAUD dans les années 70. Comme son nom l’indique, le Karaté sophrologique est à la fois oriental par le karaté, et occidental par la sophrologie. Cette méthode « française » a été créée par Dr Guyonnaud, qui fait parti des premiers pionniers de la sophrologie, grandement médiatisée par Caycedo au Congrès de Madrid en 1960, avec les Drs Chercheve, Gabai, Sol, Abrezol, Dumont, Donnars, Cahen, Boon, Hubert.

Mais qu’est-ce que le Karaté Sophrologique ?
Le corps au secours de l’esprit,
L’esprit au secours du corps,
La médecine au secours de la psychologie,
La psychologie au secours de la médecine,
Un art martial au secours de la psychologie,
La psychologie au secours d’un art martial,
L’acupuncture au secours de la sophrologie,
La sophrologie au secours de l’acupuncture,
L’Orient au secours de l’Occident,
L’Occident au secours de l’Orient.

Dans le Karaté sophrologique on distingue des exercices respiratoires et des exercices corporels. Les cours commencent par des techniques de respiration puis nous enchaînons sur des exercices de posture composés de techniques de défense, d’assouplissements articulaires, d’étirements musculaires, de renforcement des tendons notamment. Dans le Karaté sophrologique il y a du Taichi, du Qigong, de la relaxation basée sur l’acupuncture. C’est un trait d’union entre la pensée occidentale et la pensée orientale, entre la pensée indienne et la pensée chinoise.

Ce que n’est pas le Karaté Sophrologique :
Le Karaté sophrologique n’est pas le magnétisme car il n’utilise pas de passes.
Le Karaté sophrologique n’est pas l’hypnotisme compris dans le sens de braidisme car il n’utilise pas la fixation visuelle.
Le Karaté sophrologique n’est pas l’hypnose car il ne recherche pas le sommeil hypnotique.
Le Karaté sophrologique n’est pas la sophrologie car il utilise les attitudes posturales martiales.
Le Karaté sophrologique n’est pas le training autogène de Schultz, relaxation de préférence, car contrairement à celui-ci il n’est pas exclusivement psychique ou uniquement statique.
Le Karaté sophrologique n’est pas la suggestion car il est une psychothérapie à partir des arts martiaux.
Le Karaté sophrologique n’est pas le karaté pour les bonnes raisons que sa dimension est essentiellement médicale et qu’il possède un versant sophrologique.
Le Karaté sophrologique n’est pas la parapsychologie qui étudie par définition l’aberrant, l’extraordinaire, les « à-côtés » de la psychologie.

Dr Guyonnaud : « Il est bien évident que l’homme est autant corps qu’esprit. Nous considérons que c’est une grossière erreur comme on l’a fait pendant longtemps en médecine de séparer le corps et l’esprit. A côté de la détente procurée par des exercices appropriés, il existe une détente psychologique. »

Laissez un commentaire