Cours relaxation à Poitiers

L’été se termine et l’heure de la rentrée va sonner. En cette période il est bon de garder la dynamique pour rester en pleine forme. Sport, santé, temps de détente peuvent être ainsi planifiés. A Poitiers, les associations ne manquent pas! Afin de choisir plus facilement, on peut regarder les tarifs, le secteur géographique ou les thématiques proposés. Pour se relaxer, il existe différentes disciplines : yoga, qi gong, méditation, do-in, shiatsu, etc… L’association Poitou Shiatsu propose des cours collectifs ouvert à tout public, tout niveau, tout âge. Relaxation shiatsu et do-in à Poitiers et à Saint-Benoit, méditation zen et kototama à Poitiers. La détente est garantie, un cours d’essai est prévu afin de se faire son expérience.

Voir les événements en ligne : http://www.poitoushiatsu.fr/calendar/

Laissez un commentaire

Relaxation, l’art de respirer

La relaxation ouvre un bien-être mental et physique. Elle est d’ailleurs un excellent outil d’accomplissement de sa vie c’est pourquoi son importance devient aujourd’hui indéniable. La pratique de la relaxation a une action directe sur le (mauvais) stress, les angoisses, les peurs, les émotions négatives…La relaxation a de nombreux bienfaits et s’applique facilement dans les domaines du travail, du sport, de la pédagogie, de la préparation à la naissance, au développement personnel jusqu’à la psychothérapie. Associée à certains traitements médicaux, la relaxation peut être une aide précieuse en favorisant notamment la lâcher-prise. La relaxation regroupe diverses disciplines reconnues qui ont fait leur preuve, de la sophrologie à l’hypnose, de la relaxologie et les techniques de visualisation, de focalisation, d’induction, Vittoz, Schultz, Jacobson, Erickson, le yoga nidra, le zen shiatsu, etc… La relaxation s’applique aux enfants, aux adultes de tout âge, aide à préparer les examens, les compétitions sportives, à la naissance, réduit les problèmes liés au stress, aux maladies dites psychosomatiques, les troubles psychologies, les troubles de la sexualité. Dans toute méthode de relaxation, la première chose à effectuer c’est de respirer. En effet, la respiration et l’art de bien respirer est la base des relaxations. La respiration est à la base du développement des capacités physiques et psychiques et de la faculté de modifier les états de conscience.  Elle est donc essentielle à notre équilibre nerveux, mental, psychique ainsi qu’au maintien de notre harmonie (de notre santé). Pour vaincre le stress négatif, il faut apprendre à se détendre physiquement, émotionnellement et mentalement ; pour se détendre il faut apprendre à respirer…

Laissez un commentaire

Réduire son stress avec la méditation

Avant de s’intéresser à la méditation, il nous faut essayer de la définir. Le terme méditation vient du latin meditatio. Une définition simplifiée est « la méditation désigne toute pratique mentale ou spirituelle qui consiste en général à porter une attention sur un certain objet de pensée ou sur soi ». Les formes méditatives sont très diverses ; des milliers voire des dizaines de milliers de techniques méditatives existent. Les buts de la pratique méditative sont également très divers. Dans le domaine de la psychologie, la méditation est d’exercer son esprit à l’approfondissement de la réflexion ; on parle de pensée réfléchie et concentrée sur un sujet particulier. Dans le domaine des religions, la méditation englobe des exercices spirituels qui préparent à la contemplation ; elle y désigne une forme de recueillement telle une prière. On peut souligner que la méditation est au cœur des pratiques du bouddhisme, de l’hindouisme, du jaïnisme, du taoïsme, de l’islam, du christianisme. L’un des objectifs est l’atteinte d’une paix intérieure, d’une vacuité de l’esprit. Certains opposent méditation et relaxation malgré des points communs comme la modification des états de conscience et l’apaisement progressif du mental. Dans le domaine médical, les neurosciences s’intéressent aux effets de la méditation. Plusieurs chercheurs ont prouvé que les exercices de méditation améliorent le fonctionnement du cerveau et a des effets bénéfiques sur la santé. Certains psychothérapeutes et/ou scientifiques tels que Jon Kabat-Zinn ont développé la réduction du stress par la pleine conscience ou la thérapie cognitive par la pleine conscience. La psychothérapie cognitive-comportementale propose ainsi aux personnes souffrant de ruminations mentales, de stress ou d’anxiété, par exemple lors d’une dépression, une forme de méditation qui se rapproche du Zen, mais dont les éléments typiques d’une spiritualité ont été supprimés, cette technique favoriserait la diminution de ces troubles et augmenterait le bien-être, l’humeur, la volonté. On trouve la méditation avec support : observation de lumière, écoute de sons, imagination yeux fermés, etc… et la méditation sans support : être simplement présent, conscient et disponible à l’épanouissement spontané du silence. Dans les familles de méditation, on peut citer les méditations interne, externe, bouddhique, vipassana (respiration), de pleine conscience, zen, zazen, transcendantale, introspection, vibratoire Kototama, dynamique, lectio divina (les Pères du désert), du coeur, du rire, etc.. Chacun trouvera une ou plusieurs techniques méditatives qui lui conviendra selon le temps qu’il souhaite y accorder, l’endroit où il souhaite pratiquer, le contenu spirituel ou non qu’il soit croyant ou non croyant, crédule ou incrédule. L’important est à mon sens [comme je le rappelle dans mes articles], l’expérimentation qui est une voie personnelle, sans jugement, à mettre au mieux en adéquation avec qui on est vraiment (être intérieur, persona) et bien sûr le « sérieux » des enseignants.

Laissez un commentaire

Relaxation

Le Petit Larousse de la Médecine définit la relaxation comme une méthode visant à obtenir une détente par le contrôle conscient du tonus physique et mental afin d’apaiser les tensions internes et de consolider l’équilibre mental du sujet. La relaxation fait appel soit à des techniques dérivées de l’hypnose et de la suggestion, soit à un apprentissage de la détente musculaire proche du yoga ou du shiatsu. Elle permet, en utilisant les interactions du physique et du psychique, d’atteindre un état de bien-être et de plénitude. La médecine y a de plus en plus souvent recours. Anxiété, phobies, névroses, stress, grossesse, préparation sportive sont devenus aujourd’hui autant d’indications de la relaxation. Chacun peut essayer afin de trouver la méthode de relaxation qui lui convient : gymnastique douce, yoga, sophrologie, shiatsu, qi gong, etc… on trouve des techniques de relaxation statique, dynamique, active, passive, basés plus ou moins sur des exercices de respiration, de postures, de déplacements, d’assouplissements, de visualisations… Le meilleur conseil est sans doute celui d’expérimenter la technique. Des critères de coût, d’horaires, et de relation avec l’enseignant viendront compléter le choix de la discipline de relaxation choisie.

Pour suivre des cours, des ateliers de relaxation sur Poitiers : Poitou Shiatsu 

 

Laissez un commentaire

Relaxation, vous avez dit relaxation ?

En ces temps où stress, anxiété, fatigue envahissent le quotidien, chacun a le droit de se relaxer. Mais comment se relaxer ? Entre les sports déjà connus et les disciplines nouvelles, entre les techniques ancestrales et celles qui apparaissent, quelle méthode de relaxation utiliser ? En premier lieu, il convient de savoir le temps que l’on souhaite accorder à une activité de relaxation. Quelques minutes sont nécessaires pour se relâcher mais 1 heure d’exercice permettra une relaxation plus profonde. Un atelier sur une demi-journée est tout indiqué si l’on souhaite ressentir ou vivre une relaxation profonde et complète. Ensuite, parmi la panoplie des techniques, qu’elles soient occidentales ou orientales : certaines se concentrent sur des exercices de respiration et de visualisation comme la sophrologie, la relaxation progressive de Jacobson, Vittoz… où les relations réciproques esprit/corps, cerveau/muscles sont marquées. D’autres priorisent un travail de relâchement musculaire et de lâcher prise avec des auto-massages sur le corps comme le shiatsu où la relation corps vers esprit est appuyée, ou encore des postures méditatives. Aussi, l’équipement imposé et le prix variant considérablement, ils peuvent devenir des indicateurs dans le choix de la discipline de relaxation. Certains courants comme le yoga demanderont l’achat d’un tapis, plaid ou couverture, coussin type zafu, des gymnastiques douces ou posturales des ballons, tapis voire des bâtons, des arts martiaux un kimono… Un tarif élevé ne garantira pas la compétence et le sérieux de l’enseignant. Des prestations non tarifées seront sans doute également à suspecter. Ensuite, il paraît efficace de pratiquer des disciplines complémentaires. Par exemple, si on exerce de la relaxation statique, dans une position allongée, confortable, au chaud, en état de semi sommeil, il sera intéressant de pratiquer de la relaxation dynamique avec des étirements passifs, des assouplissements. Enfin, il convient d’être curieux. Rien ne vaut l’expérimentation, les rapports à la discipline choisie et à l’enseignant sont tellement personnels c’est pourquoi essayez et faites-vous votre propre idée ! Bon, à vos marques, prêts, relaxez-vous…

Laissez un commentaire