Les médecines alternatives et complémentaires

Tout comme la sophrologie, le shiatsu est classé en Europe parmi les médecines alternatives et complémentaires (terme parfaitement adapté à mon sens contrairement à la sémantique de médecine douce ou pire, médecine parallèle!). Le shiatsu est donc un ensemble de techniques corporelles d’origine japonaise qui s’appuie sur certains grands principes fondateurs de la médecine traditionnelle chinoise (exemple : la circulation de flux d’énergie, Ki ou Chi, à travers des méridiens). L’entrée des médecines alternatives et complémentaires (MAC) à l’hôpital se fait de manière assez conséquente comme en témoigne, par exemple, le plan stratégique 2010 de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) qui fait désormais place aux médecines alternatives et complémentaires – et notamment à la médecine traditionnelle chinoise – promues au rang de « thématique innovante ».