La Presse en parle

Photo © Pierre AMAR

Antoine Di Novi anime des cours collectifs pour l’association Poitou Shiatsu. L’association propose des événements collectifs, sous forme de cours, d’ateliers et de stages, contenant des exercices de relaxation, de respiration, de détente et de bien-être principalement basés sur le shiatsu.

La méthode vient du Japon.

Elle contribue notamment à réduire le stress, décompresser et accroître la concentration… Antoine Di Novi, l’enseignant : « Ce qui est intéressant dans la pratique du shiatsu, c’est qu’il y a une partie mécanique et une partie énergétique, basée sur la médecine traditionnelle chinoise. On travaille sur les méridiens de l’acupuncture mais avec les doigts. Il n’y a donc pas d’aiguille » explique l’enseignant fondateur.

Formé aux techniques de relaxation en Occident puis en Asie, Antoine Di Novi a par ailleurs suivi une formation à l’institut français de shiatsu à Paris. Il pratique aussi les arts martiaux depuis une trentaine d’années (judo, karaté, iaido et ju-jitsu). L’association accueille les enfants à partir de 10 ans et les adultes de tous âges. Elle compte une quarantaine d’adhérents pour la plupart en activité (un quart de retraités). « Ils viennent chercher de l’apaisement et du relâchement. Nous travaillons dans toutes les positions debouts, assis, parfois couchés, sur un tatami ou sur une chaise » précise l’enseignant. Poitou Shiatsu propose trois cours d’une heure, chaque semaine, de septembre à juin.

Deux le jeudi, salle Collinot à Poitiers. Un autre le samedi au dojo des Chardonnerets à Saint-Benoît.

Le shiatsu est une discipline qui demande beaucoup d’assiduité et de régularité.

Il est donc souhaitable d’assister au moins à une séance par semaine. « Nous proposons également des stages de self shiatsu pour apprendre à s’automasser et des modules de formation, avec remise de certificats » ajoute Antoine Di Novi.

Article rédigé par Pierre AMAR journaliste de Centre Presse