L’acupuncture

L’acupuncture est l’une des grandes branches de la médecine traditionnelle chinoise, basée sur l’implantation et la manipulation de fines aiguilles en divers points du corps à des fins thérapeutiques. Les points d’acupuncture sont regroupés en plusieurs ensembles appelés méridiens. Ces points sont reliés entre eux de manière non linéaire, contrairement aux représentations schématiques.

Les méridiens principaux sont au nombre de 12 et sont chacun associés à un organe et viscère (poumons, cour, foie, vésicule biliaire, gros intestin…). Ils débutent ou se terminent à l’extrémité d’un doigt ou d’un orteil. Conformément au cours d’un fleuve, dont ils sont la correspondance sur le corps, ils grossissent depuis leur source (extrémité d’un doigt) vers le centre du corps. Ils disposent de nombreux affluents, ou méridiens secondaires, et nourrissent de leur énergie la chair, les muscles, les organes internes et la totalité du corps. Il existe 8 autres méridiens dits « extraordinaires » qui contrôlent l’activité des méridiens principaux, dont ils empruntent une partie du trajet et auxquels ils assurent certaines connexions. Ils ne sont pas directement reliés aux organes et entrailles et n’ont pas la structure et les ramifications des méridiens principaux.