La sophrologie pour mieux dormir

Parmi les méthodes naturelles anti-stress la sophrologie se révèle comme discipline très efficace pour mieux dormir. Comment retrouver un sommeil profond, qui permet de récupérer et de se ressourcer ? Grâce à des mécanismes autour de la respiration et de la visualisation la sophrologie permet de relâcher toutes les tensions accumulées dans la journée : le système nerveux est calmé, le mental est apaisé, le corps se détend car on canalise ses pensées et on déconnecte.

Accessible à tous, la sophrologie se compose d’exercices simples. En voici 2 qui aideront l’endormissement et la détente profonde.

1. Après s’être installé confortablement en position assise ou allongée, essayer de vous « grandir » (étirer la colonne vertébrale) tout en abaissant les épaules. Ensuite, inspirer par le nez en ouvrant le thorax et en gonflant le ventre comme un ballon puis expirer lentement par la bouche en rentrant l’abdomen. La durée de l’exercice au moins 3 minutes. Plus la respiration est lente, plus la détente est profonde.

2. En position allongée sur le dos, les yeux sont fermés, laisser aller la respiration lente, calme. L’exercice consiste à prendre conscience des zones du corps en tension et à se concentrer à dénouer les muscles ciblés. Commencer par détendre les zones du visage, le front, les yeux, les joues, la mâchoire puis continuer par les épaules, les bras, les mains, les doigts, puis le dos, la nuque. Laisser aller la sensation de relâchement musculaire jusqu’aux cuisses, mollets, pieds et orteils.

Pour aller plus loin, lire la méthode de relaxation SoMArt© la sophrologie martiale

Laissez un commentaire

Ut conscientia noscatur

« Afin que la conscience soit connue » est une traduction de « Ut conscientia noscatur » ; c’est l’idée maîtresse de la sophrologie ; c’est d’ailleurs sa devise. Il est clair et fondamental que la sophrologie est la science de la Conscience Humaine. Elle est l’étude de la conscience humaine et de ses modifications par des moyens physiques, chimiques et psychologiques. Son application peut être thérapeutique, prophylactique et pédagogique. Toutefois, particulièrement grâce aux entraînements de groupe, la surface d’application tend à s’élargir si l’on considère strictement le but pédagogique et prophylactique. Étymologiquement, le mot sos-phren-logos signifie «Science de l’esprit harmonieux ». Et dans le schéma d’origine, Caycedo (le fondateur) distingue 3 états de conscience :  la Conscience Pathologique, la Conscience Ordinaire et la Conscience Sophronique. Ainsi que les différents niveaux sont la Veille Attentive, la Veille, le Sommeil, le Coma et la Mort.  Les Niveaux de veille et de sommeil se trouvent séparés par un seuil, une ligne crépusculaire :  le Niveau Sophroliminal qui possède lui-même un certain degré de profondeur.  Qu’est-ce que la Conscience ? Selon Horace English, on appelle conscience la totalité des processus permettant d’être conscient d’un moment donné, de le percevoir, de le mémoriser, de le penser, de l’aimer, d’en avoir peur. La Conscience est diminuée dans le sommeil et pendant le coma. Ce terme est aussi utilisé non seulement pour le processus d’être conscient, mais pour ce en quoi on est conscient, c’est-à-dire pour les idées, les perceptions et les émotions lorsqu’elles sont observées introspectivement. Le terme de conscience est généralement jugé trop ambigu pour être utilisé dans un but scientifique Il reste dans le langage populaire comme l’opposé du concept psychanalytique de l‘Inconscient. Selon Quillet : La Conscience est, d’une part, le sentiment d’exister, le sentiment de l’existence d’une chose, d’autre part, le jugement intérieur sur la qualité morale d’un acte. On distingue deux consciences : La Conscience Psychologique et la Conscience Morale. Seule la Conscience Psychologique intéresse la Sophrologie. La Conscience est la connaissance réfléchie ou intuitive que nous avons de nous-mêmes et de l’environnement. La Conscience est la Force Intégrative de toutes les structures et de tous les phénomènes de l’être humain.

Laissez un commentaire

Sophrologie vs hypnologie

Les techniques efficaces pour mieux-vivre sont nombreuses ; parmi celles qui ont fait leur preuve dans la lutte contre le stress, la sophrologie et l’hypnose sont incontournables. Mais quelle est la différence entre la sophrologie et l’hypnologie ? Qu’elle que soit la méthode, une consultation démarre par un entretien entre le patient et le thérapeute. Il existe clairement des points en commun entre ces 2 disciplines. Par exemple, le thérapeute utilise la voix comme support d’accompagnement. Il pratique également des visualisations et modifient les mêmes niveaux de conscience. En revanche, on note de grandes différences entre l’hypnothérapie et la sophrologie. La sophrologie représente la science de la conscience (ouverture du champ conscient) quand l’hypnose s’intéresse essentiellement à l’inconscient (champ du non conscient). Aussi, la sophrologie est un accompagnement plus centré sur la personne que sur le problème du patient, et elle s’inscrit surtout dans son quotidien. Pour résumer, la sophrologie apporte de l’autonomie au patient et est indiquée dans les champs de la réalisation de soi, les addictions, la gestion du stress alors que l’hypnose guide plus directement le patient et est particulièrement adaptée aux états d’analgésie, d’anesthésie ou encore dans le cadre d’événements traumatiques. Enfin, si vous êtes adeptes des tours de magie, désolé mais l’hypnose ne répondra pas à votre demande car elle reste un outil de psychothérapie.

Laissez un commentaire

Nouveau à Poitiers :

Ouverture d’un cabinet de sophrologie et de pratique shiatsu.
Antoine vous reçoit dans son cabinet à Poitiers pour des séances de relaxation, statique, dynamique, légère ou profonde.

Laissez un commentaire