Relaxation, vous avez dit relaxation ?

En ces temps où stress, anxiété, fatigue envahissent le quotidien, chacun a le droit de se relaxer. Mais comment se relaxer ? Entre les sports déjà connus et les disciplines nouvelles, entre les techniques ancestrales et celles qui apparaissent, quelle méthode de relaxation utiliser ? En premier lieu, il convient de savoir le temps que l’on souhaite accorder à une activité de relaxation. Quelques minutes sont nécessaires pour se relâcher mais 1 heure d’exercice permettra une relaxation plus profonde. Un atelier sur une demi-journée est tout indiqué si l’on souhaite ressentir ou vivre une relaxation profonde et complète. Ensuite, parmi la panoplie des techniques, qu’elles soient occidentales ou orientales : certaines se concentrent sur des exercices de respiration et de visualisation comme la sophrologie, la relaxation progressive de Jacobson, Vittoz… où les relations réciproques esprit/corps, cerveau/muscles sont marquées. D’autres priorisent un travail de relâchement musculaire et de lâcher prise avec des auto-massages sur le corps comme le shiatsu où la relation corps vers esprit est appuyée, ou encore des postures méditatives. Aussi, l’équipement imposé et le prix variant considérablement, ils peuvent devenir des indicateurs dans le choix de la discipline de relaxation. Certains courants comme le yoga demanderont l’achat d’un tapis, plaid ou couverture, coussin type zafu, des gymnastiques douces ou posturales des ballons, tapis voire des bâtons, des arts martiaux un kimono… Un tarif élevé ne garantira pas la compétence et le sérieux de l’enseignant. Des prestations non tarifées seront sans doute également à suspecter. Ensuite, il paraît efficace de pratiquer des disciplines complémentaires. Par exemple, si on exerce de la relaxation statique, dans une position allongée, confortable, au chaud, en état de semi sommeil, il sera intéressant de pratiquer de la relaxation dynamique avec des étirements passifs, des assouplissements. Enfin, il convient d’être curieux. Rien ne vaut l’expérimentation, les rapports à la discipline choisie et à l’enseignant sont tellement personnels c’est pourquoi essayez et faites-vous votre propre idée ! Bon, à vos marques, prêts, relaxez-vous…